Département des sciences naturelles

Vous êtes ici

Bélugas dans le Saint-Laurent: le professeur Chion reçoit une subvention fédérale

 

Le professeur Clément Chion, chercheur à l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) à l’UQO, fait partie des experts qui ont reçu, au cours de l’été, du financement du gouvernement fédéral pour le développement de nouvelles technologies pour réduire le bruit sous-marin des navires dans le fleuve Saint-Laurent.

 

Le ministre des Transports du Canada, Omar Alghabra, a en effet annoncé un investissement de 3,1 millions $ dans 22 projets visant à aider à réduire les répercussions du bruit sous-marin des navires. Le bruit sous-marin des navires peut avoir des effets négatifs sur le milieu marin et les mammifères marins vulnérables, y compris les espèces en voie de disparition.

Le professeur Clément Chion tient un hydrophone lors d’un récent déploiement dans le Saint-Laurent. L’instrument mesure les bruits sous-marins dans l’estuaire du Saint-Laurent (Photo : GREMM)


L’UQO, via le professeur Chion, obtient 150 000 $ de Transports Canada et 46 000 $ de la Société des traversiers du Québec (STQ). Le communiqué souligne que l’UQO étudiera le bruit produit par la flotte de traversiers utilisée dans l'habitat estival du béluga de l'estuaire du Saint-Laurent (BESL). L’équipe du professeur Chion en collaboration avec le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) et de Parcs Canada déploiera un observatoire acoustique pour étudier le bruit produit par différents traversiers, puis publiera des études pour aider le gouvernement et la STQ à caractériser et atténuer les répercussions de ces navires sur les mammifères marins vulnérables. Les résultats contribueront à orienter les stratégies d'atténuation du bruit sous-marin des traversiers, un des objectifs visés pour le rétablissement du béluga.

« Réduire le bruit sous-marin de la navigation demande une collaboration étroite entre opérateurs de navires, experts et ministères. Ce financement reçu par mon laboratoire le LISSÉ illustre la reconnaissance de notre expertise par Transports Canada et la STQ et témoigne de la convergence des efforts visant à réduire le bruit sous-marin des navires, pour le bénéfice du béluga et des autres espèces du Saint-Laurent », explique le professeur Chion.

Depuis 2018, le professeur Chion étudie l’impact du trafic maritime sur les bélugas et grands rorquals dans l’estuaire du Saint-Laurent et le Saguenay.

L’ISFORT-UQO est bien loin du Saint-Laurent, mais Clément Chion se spécialise notamment dans le développement d’outils informatiques pour aider les gestionnaires de ressources naturelles, et c’est ainsi qu’il est venu à être associé à ce projet de recherche. Il travaille avec plusieurs chercheuses et chercheurs, notamment du GREMM.

Communiqué

 

 

Le 3 octobre 2022