Sara Tremblay

Courriel : sara.tremblay [at] uqo.ca
Téléphone: 819 595-3900, poste: 2835
Gatineau - Pavillon Alexandre-Taché
283, boulevard Alexandre-Taché
C.P. 1250, succursale Hull
Gatineau
Québec
Canada
J8X 3X7
Local: C2915

NEST Lab – Laboratoire de NEuroSTimulation

Je suis professeure régulière au département de psychoéducation et de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais depuis juillet 2020, et neuropsychologue agréée auprès de l'Ordre des psychologues du Québec depuis 2015. Je suis également chercheure affiliée à l’Institut de recherche en santé mentale du Royal à Ottawa depuis 2018.

Mes travaux actuels portent tout d’abord sur l’utilisation de méthodes de neuroimagerie et de neurophysiologie afin de mieux comprendre les mécanismes d’action des méthodes de neuromodulation, telle que la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr). Plus précisément, j'étudie comment la SMTr peut modifier l'activité cérébrale normale au niveau du métabolisme cérébral et des réseaux neuronaux à l'aide de la tomographie par émission de positrons (TEP), de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle au repos (IRMf), et de la SMT combinée à l'électroencéphalographie (SMT-EEG). Globalement, ces études contribueront à améliorer les paradigmes actuels de la SMTr afin de fournir des protocoles plus fiables et efficaces pour le traitement des troubles neurologiques et psychiatriques. Mon deuxième axe de recherche vise à identifier les prédicteurs neuronaux de la réponse au traitement par neuromodulation dans les troubles de la santé mentale, telle que la dépression majeure. Avec ce travail, mon objectif est de développer des mesures neurales objectives de la réponse au traitement dans les troubles dépressifs majeurs et d'identifier les profils neuronaux spécifiques qui rendent un individu plus susceptible de répondre favorablement à une technique de neuromodulation par opposition à un autre traitement. Pour ce faire, j'utilise des outils de neuroimagerie et neurophysiologiques pour suivre la réponse aux traitements par SMTr.

Neuromodulation

Neuroimagerie

Neurophysiologie

Neuropsychologie 

Traumatisme crânio-cérébral

Troubles de santé mentale

J'ai obtenu mon PhD recherche / interntion en neuropsychologie en 2015 à l’Université de Montréal. Ma thèse a été effectuée dans les domaines de la neurophysiologie et les neurosciences, et portait sur l'identification d'un marqueur neurobiologique de l'impact à long terme des commotions liées au sport sur la fonction cérébrale à l'aide de techniques de neuromodulation, telles que la stimulation magnétique transcrânienne et la neuroimagerie.

J'ai ensuite poursuivi un stage postdoctoral en neurologie à l'Insititut de Neurologie de University College London (Londres, Royaume-Uni), où mes travaux ont porté sur la conception de nouveaux protocoles de neuromodulation. J'ai ensuite complété un deuxième stage postdoctoral au Centre de toxicomanie et de santé mentale à Toronto conjointement avec l'Institut de recherche en santé mentale du Douglas à Montréal, où j'ai travaillé sur l'optimisation des traitements de neuromodulation pour les troubles de la santé mentale par la neurophysiologie.

Biopsychologie (PSY2633)

Stage en neuropsychologie clinique (PSY9416)

Institut de recherche en santé mentale du Royal (chercheure associée) 

École de psychologie, Université d'Ottawa (professeure auxiliaire) 

Département de médecine cellulaire et moléculaire, Faculté de Médecine, Université d'Ottawa (professeure adjointe de recherche) 

Département de neurosciences, Université Carleton (professeure auxiliaire de recherche)