Infos et consignes - COVID-19

Médias

Vous êtes ici

L’INRS et l’UQO lancent une unité mixte de recherche sur la cybersécurité

 

L’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et l’Université du Québec en Outaouais (UQO) annoncent la création d’une Unité mixte de recherche (UMR) sur la cybersécurité. La mise sur pied de l’UMR INRS-UQO est rendue possible grâce à l’octroi d’un financement initial du gouvernement du Québec de trois millions de dollars.

 

L’INRS et l’UQO, qui ont convoqué les médias le 22 mars 2021 pour cette annonce virtuelle,  développent une UMR sur le thème de la cybersécurité. À l’INRS, le Centre Énergie Matériaux Télécommunications regroupe plusieurs experts de réputation mondiale en télécommunications, spécialisés, entre autres domaines, dans le développement de technologies numériques.

La création de cette UMR témoigne de la volonté de l’INRS de se structurer dans cette orientation de recherche stratégique. L'UQO est active dans le domaine de la cybersécurité depuis 20 ans avec son Laboratoire de recherche en sécurité informatique et est déjà engagée dans la formation en cybersécurité avec un programme de deuxième cycle qui s'adresse à des professionnels ou des personnes qui veulent parfaire leurs connaissances dans les différents aspects de la cybersécurité.

Annonce nationale

 

                   

 

L’UQO prévoit enrichir prochainement son offre de formation d’un nouveau baccalauréat et d’une maitrise en cybersécurité. Les enjeux de la sécurité numérique occupent une place prédominante et les besoins en cybersécurité sont en croissance exponentielle. Ce projet s’inscrit d’ailleurs dans une logique régionale de développement d’une masse critique de chercheurs et chercheures et de main-d’œuvre qualifiée permettant de mieux répondre aux enjeux politiques, stratégiques et économiques liés à l'intégrité des systèmes d'information de l'Outaouais, du Québec et du Canada.

Article du Droit du 22 mars 2021

Texte Radio-Canada Ottawa-Gatineau - 22 mars 2021

Le financement octroyé par le ministère de l’Enseignement supérieur permettra notamment la création de trois postes de professeures ou professeurs supplémentaires au Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS. Ces professeurs œuvreront au sein de l’UMR, dans les locaux de l’UQO, à Gatineau. L’UMR aura le mandat de réaliser de la recherche multidisciplinaire et des activités de formation aux 2e et 3e cycles. 

Lors du point de presse, Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur du Québec, a souligné l'importance du partage des connaissances. « Il est important de se rappeler que l''Enseignement supérieur et la recherche scientifique avancent plus efficacement quand il y a partage des pratiques et de l'information. On dit souvent que deux têtes valent mieux qu'une, et bien les unités mixtes de recherche en sont l'illustration parfaite. C'est un modèle très intéressant qui prouve que la collaboration de nos experts porte fruit à tous les égards.»

« En plus de contribuer au rayonnement accru de l’INRS et de l’UQO sur les plans national et international, cette nouvelle UMR consolidera un leadership remarquable sur la cybersécurité. Elle permettra également d’assurer une relève scientifique dans la région de l’Outaouais dans un domaine prioritaire pour le Québec et, par ailleurs, de tisser des partenariats porteurs avec de nombreux acteurs économiques », a déclaré le directeur général de l’INRS, Luc-Alain Giraldeau.

« Cet important partenariat INRS-UQO permettra à l’Outaouais de devenir un pôle national de recherche et d’innovation en cybersécurité, notamment dans le cadre du projet de Zone d’innovation de Gatineau, qui se situe au centre même d’un écosystème recherche-industrie appelé à répondre aux besoins croissants de sécurité numérique », a précisé la rectrice de l’UQO, Murielle Laberge. 

 

 

 

À propos de l’INRS

L’INRS est un établissement universitaire dédié exclusivement à la recherche et à la formation aux cycles supérieurs. Depuis sa création en 1969, il contribue activement au développement économique, social et culturel du Québec. L’INRS est 1er au Québec et au Canada en intensité de recherche. Il est composé de quatre centres de recherche et de formation interdisciplinaires, situés à Québec, à Montréal, à Laval et à Varennes, qui concentrent leurs activités dans des secteurs stratégiques : Eau Terre Environnement, Énergie Matériaux Télécommunications, Urbanisation Culture Société et Armand-Frappier Santé Biotechnologie. Sa communauté compte plus de 1 500 membres étudiants, stagiaires postdoctoraux, membres du corps professoral et membres du personnel.

 

 

Le 22 mars 2021