Infos et consignes - COVID-19

Centre d'études et de recherches en psychologie industrielle et comportement organisationnel (CERPICO)

Vous êtes ici

Nos projets

Transfert des apprentissages

La formation représente l’un des vecteurs les plus importants pour assurer l’acquisition, le maintien et le renouvellement du capital compétence d’une entreprise. En ce sens, elle constitue l’une des solutions de choix pour un bon nombre d’organisations et leurs dirigeants, et ce, afin de conjuguer avec les multiples transformations que connaît actuellement le marché du travail. Encore faut-il toutefois que la formation entraîne des changements permettant d’accroître le niveau de compétence des travailleurs d’une part, ainsi que celui de l’organisation d’autre part. Or, plusieurs études démontrent pourtant que la formation ne génère que de modestes gains en termes de rendement, et que seule une infime proportion des notions et connaissances enseignées sont transférées par les apprenants à leur retour au travail. Nos travaux de recherche sur ce thème visent à améliorer notre compréhension des mécanismes sous-jacents au processus de transfert des apprentissages. Plus clairement, nous concentrons nos énergies sur l’étude des facteurs organisationnels pouvant influencer le transfert des apprentissages effectué par les apprenants à la suite d’une formation (p.ex. climat de transfert, soutien organisationnel perçu, soutien du supérieur immédiat et des collègues).

Soucieux d'accroître l'efficacité de vos formations ? N'hésitez pas à lire ce livre.

 

Présentéisme

Le présentéisme se définit comme étant le comportement du travailleur qui, malgré des problèmes de santé physique et/ou psychologique nécessitant de s’absenter, persiste à se présenter au travail. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un phénomène nouveau, le présentéisme n’a été que récemment porté à notre attention étant donné la croissance des problèmes de santé se développant au travail. Contrairement à l’absentéisme, l’évidence veut toutefois qu’il soit plus difficile de détecter un comportement de présentéisme chez un travailleur. Nos travaux de recherche sur ce thème visent à identifier les motifs (voire raisons) qui peuvent expliquer un tel comportement. Plus clairement, nous explorons les fondements théoriques du présentéisme en étudiant son caractère volontaire ou involontaire. Le présentéisme volontaire est lié à une décision du travailleur de se présenter au travail malgré la maladie. Alors que le présentéisme involontaire renvoie plutôt au coût élevé que représenterait une absence pour le travailleur ou à l’impossibilité pour celui-ci de s’absenter. Une meilleure compréhension des déterminants de chacun de ces types de présentéisme est au cœur de nos travaux de recherche.

Ce sujet vous intéresse ? N’hésitez pas à écouter cette capsule.

 

Gestion de la phase de transition d’un changement organisationnel

La phase de transition d’un changement organisationnel fait référence à la période durant laquelle le personnel doit s’acclimater aux nouvelles méthodes et façons de faire. Si elle n’est pas bien encadrée, cette phase peut faire apparaître trois phénomènes chez les personnes affectées par le changement : a) un niveau de stress plus élevé, b) un état de confusion inhabituel et c) un sentiment d'incompétence plus ou moins prononcé. Nos travaux de recherche sur ce thème visent : d’une part à étudier l’effet combiné de ces trois phénomènes sur la santé des travailleurs; d’autre part à étudier l’effet de l’implantation de certaines pratiques exemplaires (reconnues en gestion du changement) sur l’un ou l’autre (ou l’ensemble) de ces phénomènes.

Vous voulez en apprendre davantage sur la gestion du changement ? N’hésitez pas à lire ce livre.