Département de travail social

Vous êtes ici

Mieux soutenir pour bien vieillir dans les Laurentides

L’Université du Québec en Outaouais (UQO), campus de Saint-Jérôme, et le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) des Laurentides sont fiers d’annoncer une collaboration unique pour la création d’un laboratoire de recherche et d’innovation sociale sur le vieillissement.

Financé par les Fonds de recherche du Québec, et sous la direction de la professeure du Département de travail social de l’UQO, Isabelle Marchand, les travaux du laboratoire Mieux soutenir pour bien vieillir permettront de mieux comprendre les besoins des personnes aînées, d’élaborer et expérimenter des solutions qui favoriseront le vieillir chez soi, dans sa communauté, le plus longtemps possible. Il s’agit d’un projet d’envergure, novateur et structurant pour la région des Laurentides. En étroite collaboration avec le CISSS des Laurentides, il réunit une vingtaine de partenaires locaux et régionaux préoccupés par les enjeux du vieillir chez soi, dans un contexte où l’accès aux ressources et aux services pourrait être différent selon les secteurs du territoire.

« L’UQO est fière de la création de ce laboratoire de recherche et d’innovation sociale qui vient confirmer la grande expertise de la professeure Isabelle Marchand et de ses co-chercheur·es portant sur le vieillissement ainsi que la nécessité de faire progresser la recherche et les connaissances dans ce domaine, soutient la rectrice, Murielle Laberge. Je suis confiante que ce nouveau laboratoire permettra à l’UQO et à ses partenaires de la région des Laurentides de se démarquer dans ce créneau d’expertise et d’accroitre notre capacité d’innovation collective menant à des solutions structurantes et durables pour le bien-être de nos aîné·es. »

« Je suis très reconnaissante aux Fonds de recherche du Québec de nous offrir cette grande opportunité de développer ce premier Living Lab, ancrée dans notre belle région des Laurentides » mentionne la professeure Marchand. « Ce laboratoire se veut aussi un lieu de dialogue, de concertation et de coconstruction entre tous les organismes intéressés à réfléchir et à innover sur ces grands enjeux d’aujourd’hui et demain que représentent le vieillir chez soi dans sa communauté », ajoute la professeure qui rappelle du même souffle « l’importance de travailler avec les gens qui sont sur le terrain à tous les jours ».

Le CISSS des Laurentides se réjouit de ce projet de recherche dans la région. Pour Sylvain Pomerleau, président directeur-général adjoint du CISSS des Laurentides, cette opportunité permettra d’innover en développant avec grande méthodologie les pratiques avec les personnes aînées et les intervenants. « Ceci représente une réelle opportunité d’améliorer la réponse aux besoins des personnes usagères et de la communauté. Face aux défis du vieillissement de la population dans notre région dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les services offerts doivent être multiples, diversifiés et collaboratifs », précise Sylvain Pomerleau. 

La professeure Marchand, le CISSS-LAU et leurs partenaires développeront des projets-pilotes dans les MRC d’Argenteuil et d’Antoine-Labelle d’abord, considérant les enjeux associés au vieillir chez soi dans les municipalités à caractère rural. Les résultats de ces premières expérimentations permettront d’inspirer des initiatives dans les autres MRC des Laurentides ainsi qu’ailleurs au Québec.

Isabelle Lampron, présidente de la Table de concertation régionale des aîné·es des Laurentides, Isabelle Marchand, professeure au Département de travail social de l'UQO, Murielle Laberge, rectrice de l'UQO et Sylvain Pomerleau, président directeur-général adjoint du CISSS des Laurentides.


Le Laboratoire Mieux soutenir pour bien vieillir dans les Laurentides bénéficie du soutien précieux de plusieurs organisations à l’échelle locale et régionale : 4Korners, Centre d’action bénévole Léonie-Bélanger, Centre collégial de transfert en innovation ouverte, Centraide Laurentides et Haute-Laurentides, Conseil des préfets et des élus des Laurentides, Conseil régional de développement social des Laurentides, FADOQ Laurentides, L’ILÔT, MRC des Laurentides, MRC d’Argenteuil, MRC d’Antoine-Labelle, Pôle régional en économie sociale des Laurentides et Philanthropie Québec, Prévoyance, Table de concertation régionale des ainés des Laurentides, Table locale des ainés d’Antoine-Labelle, Table Paroles aux aînés d’Argenteuil et Territoires innovants en économie sociale et solidaire.

Pour en savoir plus, visionnez cette nouvelle présentée à la TVBL
(voir le segment 1:11 à 4:39)

Découvrez aussi le reportage publié dans le Journal Le Nord

Le 17 octobre 2022