École multidisciplinaire de l'image

Vous êtes ici

L’UQO accueille trois midis-conférences en muséologie

 

L'Université du Québec en Outaouais a le plaisir d’accueillir en 2022-2023 le volet canadien de l'Association of Critical Heritage Studies. Trois midis-conférences seront présentés, des conférences qui porteront sur les recherches et des enjeux actuels en patrimoine et en muséologie canadiens. Chaque midi-conférence sera l’occasion d’entendre les plus récents résultats de recherche professorale et de la relève de l’UQO et d’ailleurs.   

 

 

Le premier midi-conférence, intitulé Politiques patrimoniales et muséales aura lieu le 12 octobre prochain de 12h à 13h30 (HAE) en ligne.
 

Inscriptions requises

 

Résumé des conférences

Aude Porcedda, PhD, Université du Québec à Trois-Rivières (QC)
Développement durable et patrimoine : quels sont les enjeux actuels ?
Pourquoi les musées doivent-ils prendre acte du mouvement occasionné par la transition socio-écologique ? Cette présentation expliquera les grandes lignes de ce qu’est la transition socio-écologique. Un état des lieux de la recherche scientifique dans ce domaine permettra d’identifier les défis et les enjeux de cette mutation pour les musées. Enfin, à partir d’exemples de musées positionnés, elle invitera à dialoguer avec les participants sur les obstacles et sur les leviers pour mettre en action la transition socio-écologique en cours dans notre société.

 

Paul Wattez, PhD, Université d’Ottawa (ON) et Memorial University (NL)
Patrimoine et Autochtones : principes coloniaux, obstacles ontologiques et gouvernance patrimoniale
Les relations entre les Autochtones et le patrimoine au Canada reposent sur trois facteurs : 1) la perpétuation de la politique coloniale dans le domaine patrimonial à travers le principe de «protection», 2) la confirmation du principe de «préservation» comme obstacle ontologique à l’appréhension et la compréhension de ce que peut être le patrimoine du point de vue autochtone et 3) l’affirmation de la part des Autochtones de la gouvernance patrimoniale comme moyen de prendre en charge eux-mêmes la mise en patrimoine de leur propre culture. Je propose d’en exposer les principaux éléments d’analyse, tirées de la synthèse que j’en ai produite dans ma thèse de doctorat (2020) à partir des réflexions des études autochtones au Canada sur les rapports politiques, juridiques, sociaux et culturels entre les Autochtones et les autorités coloniales françaises, britanniques et canadiennes, ainsi que des études sur la patrimonialisation des cultures autochtones dans le monde.

 

Jessica Minier, Université du Québec en Outaouais (QC)
L’acquisition conjointe et la garde partagée. Vers des politiques et des pratiques de collectionnement renouvelées
L’acquisition conjointe, qui consiste en l’acquisition d’un objet par plusieurs institutions muséales, est une modalité d’acquisition collaborative qui gagne en popularité depuis les 10 dernières années. Malgré cette accélération, la seule politique d’acquisition répertoriée qui la considère est celle du Musée des beaux-arts du Canada. Plus récemment, on voit également des ententes de garde partagée se conclure, ce qui permet de fonder le processus de muséalisation sur le gardiennage et le prendre soin des œuvres plutôt que sur la propriété. Une telle entente a notamment été conclue entre le Musée canadien pour les droits de la personne et l’artiste Carey Newman pour la muséalisation de l’œuvre Witness Blanket. Cette présentation exposera en quoi un changement de valeurs global (partage, collaboration, mutualisation) qui se traduit dans les politiques gouvernementales actuelles favorise cette pratique conjointe de l’acquisition et du partage de la garde. Non seulement ce changement remet en question les valeurs traditionnelles du collectionnement (propriété, rivalité, accumulation et préservation éternelle), il inspire aussi un renouvellement de pratiques et de formulations adoptés par les musées canadiens.

 

Pour toute question, veuillez contacter Marie-Charlotte Franco, PhD, coordonnatrice générale et scientifique des midis-conférences : marie-charlotte.franco@uqo.ca.