Infos et consignes - COVID-19

Département des sciences administratives

Vous êtes ici

Téléconsultation et soins infirmiers : Trois professeures de l’UQO dirigeront un projet-pilote

 

Un projet de recherche sur la téléconsultation en soins infirmiers dirigé par la professeure Véronique Nabelsi, du Département des sciences administratives, vient de recevoir un appui de 181 000 $ du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS).
 

Les trois professeures, de gauche à droite: Marie Chantal Leclerc, Véronique Plouffe et Véronique Nabelsi, qui dirige le projet.


Deux autres professeures de l’UQO, Marie Chantal Leclerc du Département des sciences infirmières et Véronique Plouffe du Département des sciences comptables son co-chercheuses. Trois Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) sont présentement associés à ce projet : le CISSS de l’Outaouais, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec et le CISSS Chaudière-Appalaches. De plus, d’autres établissements de santé pourraient se joindre ultérieurement.

« Les récents rapports documentent avec justesse la complexité de l’état de santé des personnes hébergées et les malheureuses lacunes au niveau de la qualité des soins offertes à ces dernières. Le projet pilote de téléconsultation infirmière en CHSLD propose une avenue intéressante aux enjeux actuels en rehaussant l’accès, la qualité et la sécurité des soins », explique Véronique Nabelsi

« Les pratiques cliniques évoluent et s’appuient de plus en plus sur les outils technologiques. Il devient intéressant d’examiner comment ceux-ci s’intègrent aux interventions dans le respect du champ d’exercice et des activités réservées de la profession infirmière », a ajouté Marie Chantal Leclerc.

Depuis le début des années 2000, de nombreuses études ont évalué et documenté la mise en œuvre ainsi que l’efficacité de la téléconsultation dans un contexte de soins et de services de santé. Ces travaux ont démontré que la téléconsultation améliore l’accès aux soins et aux services et contribue à l’instauration d’un climat de collaboration professionnelle. La téléconsultation augmente notamment l’efficience et la pertinence des interventions par la réduction des dédoublements, des déplacements et des transferts inter-organisationnels.

 

CHLSD de petite taille

Dans le cadre d’un projet pilote, les trois chercheuses de l’UQO examineront plus précisément la téléconsultation infirmière dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de petite taille en territoires semi-éloignés ou éloignés. 

Malgré les efforts de recrutement et une volonté organisationnelle accrue, plusieurs de ces CHSLD sont incapables d’assurer la présence infirmière sur l’ensemble des quarts de travail. Ces derniers optent pour la mise en place de mesures exceptionnelles, sous forme notamment de garde téléphonique, temps supplémentaire obligatoire ou main d’œuvre indépendante, dans le but d’assurer la sécurité des résidents ainsi que l’accès à une infirmière.

Cette situation préoccupante alimente des réflexions et propose l’exploration des technologies de l’information et de communication en cohérence avec de nouveaux modes d’organisation et de dispensation des soins et services ; plus spécifiquement la téléconsultation.

Le projet de recherche se penchera sur les éléments suivants :

  1. L’impact sur les membres des équipes professionnelles en soins infirmiers des nouveaux flux de travail intégrant la téléconsultation ;
  2. L’expérience vécue de la téléconsultation auprès des membres des équipes professionnelles en soins infirmiers et les familles/proches aidants ;
  3. L’évaluation des coûts et économies associés à la téléconsultation infirmière en soins de longue durée ;
  4. L’évaluation des résultats en matière de santé de la population de la téléconsultation infirmière en soins de longue durée.

 

Le projet de recherche comportera deux phases : identifier les facilitateurs ainsi que les obstacles potentiels à la mise en œuvre de la téléconsultation infirmière de nuit en soins de longue durée dans les CHSLD visés par le projet pilote; et l’évaluation des effets de l’implantation de cette dernière.

Les résultats obtenus en cours de projet seront partagés régulièrement dans le souci de guider et d’améliorer les interventions associées à la téléconsultation infirmière de nuit en soins de longue durée dans les CHSLD au bénéfice des résidents, de leurs proches, de la population et des équipes professionnelles.

 

Le 27 juin 2022