Infos et consignes - COVID-19

Médias

Vous êtes ici

Grand jour pour l’UQO : le campus unifié et un nouveau programme en droit!

 

 

L’Université du Québec en Outaouais a franchi un pas historique pour son développement, le 6 juin 2022, avec l’annonce officielle du montage financier du projet de campus unifié à Gatineau et la confirmation du nouveau programme de droit civil.

 

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a en effet procédé à cette annonce importante pour l’UQO, en compagnie du ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, lors d’une conférence de presse qui a attiré une centaine de personnes dans la grande salle du pavillon Alexandre-Taché.

« C’est vraiment un bonheur de vous accueillir à l’UQO, c’est vraiment une belle journée, une magnifique journée pour l’enseignement supérieur ! », s’est exclamée la rectrice de l’UQO, Murielle Laberge, qui est arrivée en poste en mars 2020, en pleine pandémie.

« J’ai dit aux équipes, à tous les membres de la communauté, que malgré la COVID, on se développerait. C’est sûr que pour les gens, ça avait l’air irréaliste et souffrant, mais vous l’avez fait. Si je suis là aujourd’hui, en train de vous parler des annonces de la ministre, c’est parce que vous avez tous et toutes mis l’épaule à la roue. »

L’année 2022 devient ainsi une année charnière pour l’UQO, a-t-elle ajouté. « Nous avons maintenant l’assurance que ce projet d’envergure et structurant va enfin se concrétiser. La consolidation de notre campus à Gatineau est loin d’être uniquement un projet de briques et de mortier; c’est un projet stratégique de développement auquel nous travaillons depuis près de 25 ans. »

 

Montage financier et dossier d’affaire pour l’hiver 2023

Les ministres McCann et Lacombe ont confirmé que le montage financier est complété pour le projet de campus unifié, et ce, grâce à de nouvelles sommes issues du Plan québécois des infrastructures 2022-2032 (PQI). Le projet pourra ainsi suivre son cours une fois le dossier d’opportunité complété et approuvé par le gouvernement. La Société québécoise des infrastructures est actuellement à l’étape de l’élaboration du dossier d’opportunité, qui devrait être complété et soumis pour passage au dossier d’affaires à l’hiver 2023.

En investissant de la sorte, le gouvernement renouvelle l’importance de l’enseignement supérieur pour le développement de notre société et assure ainsi une plus grande accessibilité aux études supérieures pour la région de l’Outaouais.

 

Plus d'une centaine de personnes ont assisté à l'annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, et du ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, dans la grande salle du pavillon Alexandre-Taché.


« Je suis certaine que beaucoup de personnes sont enchantées de ces annonces aujourd’hui, puisque le projet de l’UQO était fort attendu par bon nombre d’usagers et d’employés de l’université, et que les nouveaux programmes dans les deux établissements susciteront beaucoup d’intérêt, a dit la ministre Danielle McCann, qui a évoqué un horizon 2028 pour le projet de campus unifié. Tout cela contribuera à créer une vie étudiante encore plus dynamique dans la région et, surtout, permettra aux établissements concernés d’augmenter leur attractivité. On le sait, le taux de rétention dans la ville ou la région dans laquelle les étudiants complètent leur formation est important. C’est toute la population locale et régionale qui en profitera, et ce, dans divers secteurs. »

Pour le ministre Mathieu Lacombe, l’annonce d’aujourd’hui signifie que le gouvernement agit pour combler le rattrapage à faire en Outaouais dans le domaine de l’enseignement supérieur. « En tant que ministre responsable de la région de l’Outaouais, je reconnais l’importance de l’Université du Québec en Outaouais et du Cégep de l’Outaouais pour notre région. Malheureusement, les gouvernements précédents ont été absents trop longtemps pour les appuyer et les conséquences de leur inaction pèsent lourd aujourd’hui sur le développement de ces établissements d’enseignement supérieur. Aujourd’hui, notre gouvernement envoie un message fort au Cégep et à l’UQO : nous avons été à vos côtés et nous le resterons dans l’avenir. Nous continuerons d’améliorer l’offre de programmes afin d’être fiers de notre région et de nos établissements d’enseignement, et afin de conserver nos étudiants, ici, chez nous, en Outaouais. »

Concrètement, le projet de campus unifié vise une rationalisation des espaces et un rapatriement, sur le même site, des activités de l’UQO pour permettre à celle-ci de mieux servir sa clientèle, impliquant de ce fait la libération du pavillon Lucien-Brault.

Plus précisément, les objectifs du projet sont les suivants :

  • permettre l’ajout de nouveaux programmes;
  • créer un environnement d’innovation sous le signe de l’interdisciplinarité, de la synergie d’expertises, de la recherche-action, du transfert des connaissances et du développement durable;
  • accueillir un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants et créer une vie étudiante plus dynamique;
  • intensifier l’effet de la présence de l’UQO à Gatineau par la création d’un quartier universitaire où se côtoieront quelque 6 000 personnes au quotidien.

 

Programme de droit civil pour 2023

L’octroi du programme de baccalauréat en droit a également été confirmé et l’ouverture des admissions est prévue pour l’automne 2023. « Nous l’attendions depuis longtemps et nous avons travaillé très fort pour y arriver. Aujourd’hui, nous pouvons dire ‘Mission accomplie’, a dit Murielle Laberge. Les étudiants et étudiants de l’Outaouais auront enfin accès à une formation universitaire en droit selon le barème des frais de scolarité du Québec! »

La dernière création d’un programme en droit civil au Québec remonte aux années 1970, a souligné la rectrice.

Le ministre Lacombe a de son côté souligné qu’au-delà du nouveau programme de droit civil, il y a aussi une question de symbole : une université qui offre le droit civil à des étudiants québécois, avec des professeurs québécois, en sol ontarien. L’Outaouais est capable, dit-il, d’offrir ce programme en sol québécois.

 

De nouveaux programmes d’études au Cégep de l'Outaouais

Du côté du collégial, les ministres McCann et Lacombe ont aussi annoncé que le Cégep de l'Outaouais pourra désormais offrir les programmes d'études Techniques de travail social, Technologie de radiodiagnostic et Techniques de gestion et d'intervention en loisir.

Deux de ces nouvelles autorisations sont issues d'un appel d'intérêt ciblé publié en novembre 2021. Au Cégep de l'Outaouais, l'implantation de ces nouvelles formations devraient permettre d'accueillir 210 étudiants au total dans les programmes concernés. Le Cégep sera autorisé à offrir ces programmes à partir de la rentrée scolaire de 2022.

Quant aux espaces nécessaires à l'implantation de ces nouveaux programmes, la ministre a assorti cette annonce d'un soutien financier de près de 3 millions de dollars pour la phase de planification des solutions immobilières aux campus Gabrielle-Roy et Félix-Leclerc.

 

Le 6 juin 2022