Infos et consignes - COVID-19

Rectorat

Vous êtes ici

L’UQO fière de voir Gatineau renouveler son appui au développement de programmes et de l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO)

 

La direction de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) accueille avec grande satisfaction l’appui de la Ville de Gatineau, qui a approuvé à l'unanimité hier le renouvellement d’une entente de cinq ans sur le développement de nouveaux programmes en santé, en cybersécurité et tout autre programme menant au développement économique de Gatineau.

 

La Ville renouvelle également son appui à l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO), un outil indispensable de développement des connaissances au service des décideurs publics et de la communauté outaouaise. Le conseil municipal a approuvé ces deux résolutions lors de sa réunion, le mardi 6 juillet 2021.

En vertu des deux ententes, la Ville contribuera un montant total d’un (1) million de dollars sur cinq ans.

« Je suis très heureuse du renouvellement de ces ententes portant sur le développement de nouveaux programmes et sur la poursuite du partenariat avec l’ODO. Cette importante contribution financière de la Ville témoigne de l’importance qu’elle accorde à l’UQO en tant que partenaire clé du développement économique, social et culturel de Gatineau », souligne la rectrice de l’UQO, Murielle Laberge.  « Ces ententes nous permettront d’intensifier ce rôle dans les années à venir. Il ne faut pas oublier que nos étudiantes et nos étudiants sont aussi les citoyennes et les citoyens qui vont contribuer à bâtir la ville de Gatineau de demain », précise la rectrice.

Notons que plusieurs grandes villes au pays ont des ententes de partenariat avec les universités. Au Québec, l’exemple le plus connu est celui de la Ville de Sherbrooke qui a tissé des liens très étroits avec son université. 

 

Développement de programmes et rattrapage

Le financement de la Ville pour les programmes est très précieux pour permettre à l’UQO de développer un plus grand nombre de nouveaux de programmes en moins de temps, favorisant ainsi le rattrapage tant attendu.

Au cours des prochaines années, l’UQO travaillera à développer des programmes dans trois créneaux porteurs pour la région, soit la Santé sociale et interdisciplinaire; l’Environnement, la foresterie et l’aménagement du territoire; ainsi que les Technologies. D’autres programmes pourraient être développés à la suite d’études de faisabilité ou d’opportunités favorables au développement économique, social et culturel de Gatineau.

 

Stabilité et pérennité de l’ODO

Plus que jamais, l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO) est un partenaire incontournable des décideurs et principaux acteurs de la région, dédié à l’avancement et au rayonnement de l’Outaouais en tant que région aux multiples réalités et potentiels. La mise à jour du Portrait des communautés, la bibliothèque virtuelle Mirador, outil de référence incontournable et de mémoire collective pour le futur, et le bulletin L’Outaouais sous la loupe ne sont que quelques-uns des nombreux outils produits par l’ODO qui facilitent la prise de décision des acteurs de l’Outaouais.

« Je suis très heureux d’apprendre que le conseil municipal de la Ville de Gatineau a décidé de renouveler son soutien financier pour les cinq prochaines années à l’Observatoire du développement de l’Outaouais, a déclaré le professeur Mario Gauthier, directeur scientifique de l’ODO. Cet appui témoigne non seulement de la confiance que les élus locaux accordent à la petite équipe de l’ODO, mais également de leur intérêt pour le développement de l’Outaouais. Le financement reçu permettra à l’Observatoire de soutenir son fonctionnement et de développer de nouveaux projets. Je tiens à remercier chaleureusement le conseil municipal pour ce soutien financier important ».

Le renouvellement du financement de base est d’une importance majeure pour assurer la stabilité et la pérennité de l’ODO ainsi que la poursuite de ses travaux et des grands chantiers, dont les travaux du comité chargé de mesurer l’efficacité des actions mises en place pour rattraper le retard historique de l’Outaouais.

 

Le 7 juillet 2021