Infos et consignes - COVID-19

Intranet

Vous êtes ici

L’UQO dévoile la murale 'La vie des Noir.e.s compte'

 

Le mardi 10 novembre 2020, l’Université du Québec en Outaouais (UQO) a dévoilé une murale sous le thème La vie des Noir.e.s compte.

 

Ce projet a été initié par les membres du comité ad hoc de la rectrice sur le racisme, comité mis sur pied par la direction de l’Université en décembre 2019 à la suite d’un incident à caractère racial qui s’était déroulé à la cafétéria de l’UQO. Avec cette murale, l’UQO réitère sa solidarité envers toutes les victimes de violences raciales et de racisme systémique et réaffirme que les injustices et les discriminations subies par les personnes racialisées sont inacceptables et ne sont pas tolérées au sein de la communauté universitaire de l’UQO.

Le coordonnateur et chef d'orchestre du projet est le professeur Jean-François Lacombe, de l'École multidisciplinaire de l'image (ÉMI-UQO). La murale a d'ailleurs été conçue par  l’Agence Miners, composée notamment de Guillaume Cuny et Jean-Christophe Thérien, des diplômés de l’ÉMI-UQO.

La vie des Noir.e.s compte est la première d’une série de tableaux à venir pour présenter les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion qui unissent la communauté de l’UQO. La murale est installée à la cafétéria du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau, mais est également reproduite au pavillon Lucien-Brault, ainsi qu’au campus de Saint-Jérôme, dans les Laurentides, afin de porter le message d’équité, de diversité et d’inclusion dans tous les campus de l’UQO.

La murale a été dévoilée lors d’un évènement diffusé à la communauté universitaire via sur la plateforme Zoom. L'évènement est disponible en mode rattrapage sur YouTube.

 

Pour revoir le dévoilement de la murale

 

La murale 'La vie des Noir.e.s compte' est la première d’une série de tableaux à venir pour présenter les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion qui unissent la communauté de l’UQO.


La rectrice de l’UQO, madame Murielle Laberge, a procédé au dévoilement de la murale en compagnie de plusieurs membres du comité ad hoc. « La réalisation de ce projet est le fruit d’une étroite et extraordinaire collaboration entre plusieurs partenaires, dont les membres du comité ad hoc et l’École multidisciplinaire de l’image. En prenant la relève de ce comité, je m’étais engagée à proposer aux membres de notre communauté universitaire des activités de sensibilisation et des actions concrètes pour combattre le racisme et la discrimination. Cette murale n’est que le début. »

Le professeur émérite et sociologue de l’UQO, Yao Assogba, et la professeure Claudine Jacques étaient présents au dévoilement, de même que les étudiants Khady Ngom et Frantz Hyppolyte, membres du comité ad hoc de la rectrice sur le racisme

Ce projet de murale est l’un des nombreux gestes que l’UQO compte mettre en place pour se positionner résolument contre toute forme de racisme, de discrimination et de violence et pour faire en sorte que la valorisation de la diversité, la reconnaissance de la contribution des personnes racialisées et la réalisation du plein potentiel de chaque personne soient au cœur du développement durable de nos collectivités et de notre société.

 

La murale La vie des Noir.e.s compte, ci-dessous, et le carton qui explique le concept

 

 

Les créateurs de la murale propose un concept qui représente le fardeau de l’oppression que vivent les personnes noires à travers leur bataille.

La typographie utilisée est en fait un « revival » (par Tré Seals) de l’impression de pancartes d’une manifestation pour de meilleures conditions de travail des cols bleus à Memphis, en 1968. La manifestation était soutenue par le révérend Martin Luther King Jr. C’est d’ailleurs quelques jours après cette manifestation, que le militant engagé dans la défense des droits civiques des personnes noires aux États-Unis, a été assassiné.

 

Le 10 novembre 2020