Infos et consignes - COVID-19

Médias

Vous êtes ici

Diplômée de l’UQO, la ministre Marie-Eve Proulx estime que les universités jouent un rôle crucial pour les municipalités

 

Dans le cadre de la Semaine des municipalités, qui se déroule du 13 au 19 septembre 2020, l’UQO en profite pour souligner son apport aux municipalités de la région de l’Outaouais et d’ailleurs au Québec.

 

La Semaine des municipalités est une initiative du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec (MAMH) qui vise à souligner les bons coups des municipalités de la province.  

Aujourd’hui, nous mettons en lumière la carrière de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de plusieurs régions : Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, madame Marie-Eve Proulx.

Madame Proulx est diplômée de l’UQO avec un baccalauréat et une maîtrise en travail social (2005).

Nous avons posé quelques questions à la ministre Proulx sur les universités et leur rôle vis-à-vis le monde municipal.

La ministre Marie-Eve Proulx, diplômée de l’UQO au baccalauréat et à la maîtrise en travail social (2005). (Photo: CAQ)


UQO - À votre avis, comment les universités peuvent-elles aider les municipalités dans leur développement?

M-EP - « Les universités ont pour moi un rôle crucial à jouer dans le développement des municipalités. Le milieu municipal a connu des changements importants au cours des dernières années ce qui nécessite des ajustements dans les façons de faire. D’une part, l’université peut accompagner tant les élus que les employés en termes de formation et d’augmentation des compétences. D’autre part, le milieu de la recherche doit s’intéresser à l’apport des municipalités notamment face au développement territorial, à la démocratie, à la place des citoyens, à la fiscalité pour envisager l’avenir du monde municipal. L’innovation émerge souvent du milieu de la recherche. Le milieu universitaire peut donc participer à améliorer les pratiques et faire avancer l’état des connaissances des municipalités. »

 

UQO - Comment voyez-vous la contribution de l’enseignement et de la recherche au monde municipal?

M-EP - « Ayant moi-même été élue municipale, j’ai pu observer la faible disponibilité des formations pour les élus. Le milieu municipal est très complexe de par les lois, les responsabilités sociales, financières, politiques et économiques des municipalités. L’enseignement universitaire pourrait offrir des formations aux élus afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle avec des outils solides.

J’ai la ferme conviction que la recherche, si elle est faite en continu et avec les acteurs concernés, permet d’améliorer les pratiques et de faire évoluer aussi le discours, la prise de décision et la compréhension du milieu. Ainsi, les politiques et les lois peuvent encadrer plus précisément pour servir les citoyens et la démocratie. Le milieu de la recherche est donc essentiel au dynamisme et à la vitalité du milieu municipal. »

 

Marie-Eve Proulx

Avant son élection à l’Assemblée nationale du Québec, madame Marie-Eve Proulx a œuvré pendant plus de 20 ans comme gestionnaire dans les secteurs du développement régional, de l’éducation et de la santé. Elle a contribué à la réalisation de nombreux projets locaux, régionaux et nationaux dans Côte-du-Sud, une circonscription située dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches.

Son mémoire de maîtrise traitait des jeunes et de la revitalisation des communautés rurales, il a été dirigé par les professeurs Yao Assogba et Louis Favreau.

 

Nous remercions la ministre Marie-Eve Proulx pour sa collaboration à cet article dans le cadre de la Semaine des municipalités.

 

 

Le 18 septembre 2020