Bibliothèque

Du sexisme dans le langage à l'écriture inclusive

Avec sa nouvelle exposition, la bibliothèque du pavillon Alexandre-Taché vous invite à vous interroger sur la langue française. Dans le cadre de cette exposition, la bibliothèque vous présente tant des documents traitant du sexisme dans la langue que des ouvrages de référence pour vous aider à rédiger des textes plus inclusifs.

Nous écrivons et parlons chaque jour, mais il nous arrive rarement de jeter un regard critique sur notre utilisation de la langue. Toutefois, cet exercice pourrait être salutaire, car, comme le souligne Baudino, «[l]a langue n’est pas neutre. Produit d’une culture, elle reflète manière de penser le monde et, en même temps, elle la façonne et la perpétue.» (Baudino, 2018, p. 9). La langue française a été modelée par une certaine conception des rôles des hommes et des femmes : rappelons, à titre d’exemple, que la règle du «masculin l’emportant sur le féminin» n’a pas toujours existé. En effet, cette règle a été développée à partir du XVIe siècle par des grammairiens qui croyaient à la supériorité du genre masculin, considéré plus «noble» que le genre féminin (d'après Viennot, 2016, pp. 36-37).

Toutefois, les pratiques d’écriture, comme la société, évoluent. Ainsi, de nombreuses personnes ont décidé de mettre de l’avant une écriture qui soit plus égalitaire. En 2006, l’Office québécois de la langue française a publié Avoir bon genre à l’écrit: guide de rédaction épicène, un ouvrage qui établit des règles pour une écriture plus inclusive et moins genrée. Depuis la publication de ce livre, de nombreuses organisations ont mis en place des politiques de rédaction épicène. Changer sa façon d’utiliser la langue représente un défi, mais il ne s’agit pas d’un effort vain, car notre façon d’écrire influence aussi, de façon inconsciente, notre perception du monde.

 

Références de la présentation

Baudino, C. (2018). Le sexe des mots: un chemin vers l'égalité: émanciper le langage pour construire une culture de l'égalité. Paris, France: Belin.

Viennot, É. (Éd.). (2016). L'Académie contre la langue française: le dossier «féminisation». Donnemarie-Dontilly, France: Editions iXe.

 

Bibliographie

Livres imprimés

Armstrong, N., Bauvois, C., & Beeching, K. (Éds). (2001). La langue française au féminin: le sexe et le genre affectent-ils la variation linguistique? Montréal, QC: L'Harmattan.

Baudino, C. (2018). Le sexe des mots: un chemin vers l'égalité: émanciper le langage pour construire une culture de l'égalité. Paris, France: Belin.

Candea, M., & Véron, L. (2019). Le français est à nous!: petit manuel d'émancipation linguistique. Paris, France: La Découverte.

Cerquiglini, B. (2018). Le ministre est enceinte, ou, La grande querelle de la féminisation des noms. Paris, France: Éditions du Seuil.

Dister, A., & Moreau, M.-L. (2009). Féminiser? Vraiment pas sorcier!: la féminisation des noms de métiers, fonctions, grades et titres. Bruxelles, Belgique: De Boeck.

Khaznadar, E. (2002). Le féminin à la française: académisme et langue française. Paris, France: L'Harmattan.

Larivière, L.-L. (2005). Guide de féminisation des noms communs de personnes. Saint-Laurent, QC: Fides.

Lessard, M., & Zaccour, S. (2017). Grammaire non sexiste de la langue française: le masculin ne l'emporte plus! Saint-Joseph-du-Lac, QC: M éditeur.

Montreynaud, F. (2018). Le roi des cons: quand la langue française fait mal aux femmes. Paris, France: Le Robert.

Raguet, C. (Éd.). (2008). Traduire le genre grammatical : un enjeu linguistique et/ou politique? Paris, France: Presses Sorbonne Nouvelle.

Raimbault, J.-C. (2009). On se fait la belle? : machisme et misogynie dans nos dictionnaires. Pornic, France: Éditions du Temps.

Szlamowicz, J., & Salvador, X.-L. (2018). Le sexe et la langue : petite grammaire du genre en français, où l'on étudie écriture inclusive, féminisation et autres stratégies militantes de la bien-pensance. Paris, France: Éditions Intervalles.

Vachon-L'Heureux, P., Guénette, L., & Office québécois de la langue française. (2006). Avoir bon genre à l'écrit: guide de rédaction épicène. Québec, QC: Publications du Québec.

Viennot, É. (Éd.). (2016). L'Académie contre la langue française : le dossier «féminisation». Donne-Marie-Dontilly, France: Editions iXe.

Wattier, O. (2018). La langue française : un usage genré. Paris, France: L'Harmattan.

Yaguello, M. (2002). Les mots et les femmes: essai d'approche sociolinguistique de la condition féminine. Paris, France: Éditions Payot & Rivages.

Zaccour, S., & Lessard, M. (Éds.). (2017). Dictionnaire critique du sexisme linguistique. Montréal, QC: Éditions Somme toute.

 

Articles de périodique

Alpheratz. (2018). Français inclusif: conceptualisation et analyse linguistique. SHS Web of Conferences, 46, 1-20. Repéré à DOAJ.

Charaudeau, P. (2018). L’écriture inclusive au défi de la neutralisation en français. Le Débat, 199(2), 13-31. Repéré à Cairn.

Dumais, H., Khaznadar, E., Baider, F., Larivière, L.-L., Lenoble-Pinson, M., Saint-Yves, G., ... Dumont, M. (2008). De la féminisation des titres à la rédaction épicène: regards croisés sur la parité linguistique. Recherches féministes, 21(1), 171-182. Repéré à Érudit.

Elmiger, D. (2017). Binarité du genre grammatical – binarité des écritures ? Mots. Les langages du politique, 113(1), 37-52. Repéré à Cairn.

Larivière, L.-L. (2007). Dis-moi comment tu te nommes et je te dirai qui tu es. Nouvelles Questions Féministes, 26(3), 47-56. Repéré à Cairn.

Leblanc, I. (2018). Sans distinction d'identité de genre? Les enjeux d'un langage neutre/indifférencié au Nouveau-Brunswick. Recherches Féministes, 31(2), 159-279. Repéré à Érudit.

Lebugle Mojdehi, A. (2018). Stéréotypes de genre et sexisme: principaux registres d’insultes dans les espaces publics. Cahiers du Genre, 65(2), 169-191. Repéré à Cairn.

Lenoble-Pinson, M. (2006). Chercheuse? chercheur? chercheure? Mettre au féminin les noms de métier et les titres de fonction. Revue belge de philologie et d'histoire., 84(3), 637-652. Repéré à Persée.

Lindqvist, A., Renström, E. A., & Gustafsson Sendén, M. (2019). Reducing a Male Bias in Language? Establishing the Efficiency of Three Different Gender-Fair Language Strategies. Sex Roles, 81(1), 109-117. Repéré à Springer.

 

Thèse

Clark, J. (2018). The Non-Sexist Language Debate in French and English. (Thèse de doctorat inédite). Sheffield Hallam University, Sheffield, Royaume-Uni.

 

Ressources en ligne pour l’écriture inclusive

Berthelet, C. (2014). Le langage n’est pas neutre: petit guide de rédaction féministe. Repéré à http://feminetudes.org/le-langage-nest-pas-neutre-petit-guide-de-redaction-feministe/

Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes. (2016). Pour une communication publique sans stéréotype de sexe: guide pratique. Repéré à http://bit.ly/2fejwZ7

IncluZor·e: convertisseuse de texte en langage inclusif. (2018). Repéré à https://mots.incluzor.fr/

Miller, M. D. (2019). Guide de recherche en écriture inclusive. Repéré à https://libraryguides.mcgill.ca/ecritureinclusive

Office québécois de la langue française. (2018). Épicène, neutre, non binaire et inclusif. Repéré à http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?N=2&id=5421

Office québécois de la langue française. (2018). Rédaction épicène. Repéré à http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?Th=1&Th_id=353

Université de Sherbrooke. (2019). La rédaction épicène. Repéré à https://www.usherbrooke.ca/langue/le-francais-en-outils/capsules-linguistiques/politique-linguistique/redaction-epicene/

 

Voir les anciennes expositions à la bibliothèque