École multidisciplinaire de l'image

Vous êtes ici

Parcours 2018 - Colloque étudiant à la Galerie UQO

Parcours 2018
Colloque étudiant organisé dans le cadre du Forum de la maîtrise en muséologie et pratiques des arts

Le 17 avril dès 9h à la Galerie UQO

 

Colloque étudiant organisé dans le cadre du Forum de la maîtrise en muséologie et pratiques des arts.
 
Le colloque vise à promouvoir la diversité des recherches menées au sein de l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI) en mettant en valeur le cheminement des candidats de la maîtrise en muséologie et pratiques des arts depuis les prémices de leur projet. Six étudiant(e)s de deuxième année présentent tour à tour l’état de leurs recherches actuelles — Marc-Olivier Hamelin, Karina Pawlikowski, Catherine Garcia Cournoyer, Philippe Caron, Gerardo Familiar Ferrer et Jean-Sébastien Laliberté.

Le colloque présente aussi les recherches de deux conférenciers invités — Guillaume Adjutor Provost, titulaire d'un doctorat en Études et pratiques des arts de l’UQAM et Jean-François Léger, spécialiste en développement créatif au Musée canadien de l’histoire.
 


Horaire :
 
9h — Accueil
 
9h15 — Marc-Olivier Hamelin : Exposer  une approche du discours par la pratique artistique. Entre ce que je dis, ce que l’autre dit et ce que je dis en fonction de ce que l’autre a dit
 
9h45 — Karina Pawlikowski : De l'écriture à l’audio situer l’exposition dans une pratique intermédiale
 

10h15 — Catherine Garcia Cournoyer : Souvenirs retouchés  influence de la retouche photographique sur la mémoire
 
10h45 — Pause
 
11h — Guillaume Adjutor Provost : Art commissarial, des approches interdisciplinaires dans la création
 

11h45 — Discussion
 
12h — Pause midi
 
13h — Philippe Caron : Le cyberart  défis du processus de muséalisation
 
13h30 — Gerardo Familiar Ferrer : La mise en valeur d’une collection orpheline  les objets d’art précolombien du Mexique au Musée canadien de l’histoire
 
14h — Jean-Sébastien Laliberté : Stratégies d'intégration du patrimoine immatériel dans l'exposition 
 
14h30 — Pause
 
14h45 — Jean-François Léger : Développement créatif et préférences des visiteurs 
 

15h30 — Discussion
 
15h45 — Table ronde animée par Jean-Michel Quirion et conclusion

 


Conférenciers invités :

Guillaume Adjutor Provost
Guillaume Adjutor Provost est titulaire d'un doctorat en Études et pratiques des arts (UQAM). Ses recherches portent sur la notion d’art commissarial, à savoir l’utilisation d’approches commissariales comme mode de création. Ses projets récents mettent de l’avant des propositions hybrides qui empruntent aux langages des arts visuels, du commissariat et de la littérature. À travers un certain indéterminisme des formes, la production de Guillaume Adjutor Provost sonde les manifestations de l'inconscient, la notion d'usage et la construction d'idéaux. Plus spécifiquement, il est question de la périphérie de ce qui fait histoire : la contre-culture, les archives personnelles, les théories queer et la science-fiction. Récipiendaire de bourses du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, de l’OJIQ, de la Sodec, de la bourse Jean-Claude Rochefort en art contemporain, ainsi que du prix Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain, le travail de Guillaume Adjutor Provost a été diffusé lors d’expositions solos et collectives au Canada, en France, en Allemagne, en Autriche, en Catalogne, en Belgique et en Suisse.  Depuis 2016, il bénéficie d'un atelier à la Fonderie Darling dans le cadre du programme de résidences montréalaises.

Jean-François Léger
Jean-François Léger est spécialiste en développement créatif au Musée canadien de l’histoire depuis près de quinze ans. Il planifie, au sein d’équipes multidisciplinaires, des expériences de visite souvent uniques, et toujours stimulantes, en alliant créativité, pédagogie et connaissance des pratiques muséologiques actuelles. L’un de ses projets, Dieu(x) 2.0, s’est distingué aux « 2012 MUSE Awards » de l’American Alliance of Museums, dans la catégorie « Communautés numériques ». C’est lors de la planification interprétative de l’exposition Vodou (2013-2014) qu’il s’est intéressé à la théorie des préférences du public, IPOP, qu’il a mise en œuvre dans la planification de l’exposition d’envergure internationale Les Grecs  D’Agamemnon à Alexandre le Grand ainsi que pour l’adaptation nord-américaine de l’exposition Napoléon et Paris. Ses écrits ont été publiés dans Curator: The Museum Journal (vol. 57, no 1, 2014) et Museums Ideas: Innovation in Theory and Practice (vol. 2, 2016). Il a présenté des communications à des congrès de l’Association des musées canadiens, de l’Alliance of American Museums et de la Société des musées du Québec. Avant de se joindre au Musée canadien de l’histoire, il a été pendant 15 ans éducateur au Musée des beaux-arts du Canada. Il est titulaire d’un baccalauréat en psychologie et d’une maîtrise en sociologie de l’Université d’Ottawa.
 


Le colloque étudiant est ouvert à tous les membres de la communauté universitaire et au grand public.