Intranet

Vous êtes ici

Une autre programmation audacieuse à compter de janvier 2018 à la Galerie UQO

 

La Galerie UQO prépare toute une programmation pour le début de 2018.

 

Vidéoconférence
Rabih Mroué
Commissaire : Marie-Hélène Leblanc

Dès la semaine de la rentrée, la Galerie UQO amorce 2018 avec une conférence de Mirna Boyadjian et un vernissage le mercredi 10 janvier, à 17 h. L’évènement marque le début de l’exposition Vidéoconférence de Rabih Mroué, qui se déroule jusqu’au 3 février.

Vidéoconférence consiste à la présentation de l’œuvre The Pixelated Revolution, 2012, dans la forme d’une installation vidéo (Part I of the series The Fall of a Hair, 2012), de l’artiste libanais Rabih Mroué. En 2011, l’artiste élabore une série d’œuvres qui abordent frontalement le rôle des écrans dans la révolution syrienne. Plutôt que de fournir l’explication de ce qui se passe, il opte plutôt pour une extrême déconstruction qui nous confronte à l'impossibilité paradoxale de tout « voir », même le moment le plus réel, c'est-à-dire la documentation de sa propre mort.  The Pixelated Revolution traite d’un changement important de paradigme dans la façon de rendre visibles les conflits, de diffuser l’information sur ces conflits et d’introduire une nouvelle forme de narrativité. Dans ce travail, les enjeux politiques occupent le deuxième plan, c’est le rôle des images en temps de guerre qui est le principal vecteur de l’œuvre. Bien qu’il ne s’agisse pas d’affirmer notre conviction dans la vérité de la représentation de la réalité, il est d’abord et avant tout question de la fonction des images comme acteurs de cette réalité. Dans le cadre de cette exposition, plusieurs conférenciers analyseront les différents enjeux reliés à cette œuvre.

Crédit photo: Galerie UQO


 

Euphorie-propagande
Marc-Antoine K. Phaneuf
Commissaire : Marie-Hélène Leblanc

À partir du 5 février et jusqu’au 27 février, la Galerie UQO accueillera l’artiste en résidence Marc-Antoine K. Phaneuf. Son exposition intitulé Euphorie-propagande sera présentée du 28 février au 7 avril 2017. Une conférence est prévue le jeudi 22 février à 11 h 30 et le vernissage a lieu le mercredi 28 février à 17 h.

Amorce d’un nouveau corpus d’œuvres, Euphorie-propagande consiste en une résidence de production et une exposition à la Galerie UQO. Marc-Antoine K. Phaneuf élaborera une installation dans l’espace de la galerie où des textes poétiques et politiques, de son cru ou empruntés, cohabiteront avec des motifs colorés. Porté par le désir d’amener la littérature dans le lieu d’exposition, l’artiste peindra une murale, où se rencontreront des effets visuels et du texte, grandement nourri par la propagande, la publicité, la poésie et la connerie. Résultat d’un travail physique acharné et déployée concrètement sur l’architecture, cette œuvre éphémère sera une construction vivifiante et agressante, propre à notre époque où l’information surabonde, jusqu’à en perdre la valeur.

Marc-Antoine K. Phaneuf participera également au Salon du livre de l’Outaouais avec Fins périples dans les vaisseaux du manège global, un diaporama commenté.

 

Tout contexte est art
Steve Giasson, Jon Sasaki, Victoria Stanton et La Fatigue culturelle
Commissaire : Jean-Michel Quirion

La Galerie UQO amorcera son dernier droit de la saison avec l’exposition Tout contexte est art, du 2 mai au 9 juin, avec Steve Giasson, Jon Sasaki, Victoria Stanton et La Fatigue culturelle.

Le contexte de cette exposition — circonscrit d’instants performatifs, d’interventions intrusives, furtives ou duratives, d’actions comme d’inactions imperceptibles et quasi invisibles, qui s’immiscent et se disséminent à même la structure institutionnelle de la galerie — est tout.

Certaines propositions sont spécifiquement élaborées pour le contexte, alors que d’autres sont itérées et remaniées afin d’intégrer momentanément et spontanément les fonctions de la galerie (son espace de diffusion, son organisation, sa gestion) et de son milieu (l’université, son quartier et sa communauté diversifiée). 

Dès lors, le contexte de la Galerie UQO est un tout dans lequel tout est art.

 

Le 18 décembre 2017