Bibliothèque

Le sommeil comme facteur de réussite scolaire

Découvrez pourquoi le sommeil est l’une des principales préoccupations des étudiants. En effet, non seulement le sommeil est nécessaire au corps pour se régénérer, mais il a aussi des effets bénéfiques sur la maturation du cerveau. C’est pendant la phase de sommeil paradoxal que les neurones communiquent entre eux, facilitant l’acquisition et la mémorisation des connaissances. Ainsi, dormir est plus particulièrement nécessaire après l’apprentissage, car une partie du traitement de l’information se fait pendant le sommeil. La bibliothèque du pavillon Alexandre-Taché vous propose donc une liste regroupant diverses ressources afin de vous aider à mieux dormir.

 

« Le sommeil est un élément essentiel de notre vie, mais nous le tenons bien souvent pour acquis. En effet, le manque de sommeil est un problème commun à tous les âges et nombreux sont ceux qui, nuit après nuit, expérimentent divers troubles de sommeil. Les inconvénients d’une mauvaise nuit ou d’une privation du sommeil sont ennuyeux, mais peuvent parfois être très graves. Un sommeil réparateur peut faire une énorme différence dans votre qualité de vie et vous procurer le bonheur et la paix que ne connaissent pas ceux qui passent une mauvaise nuit. »

Association médicale canadienne et Caldwell, J. P. (1997). Le sommeil : le comprendre et l'améliorer, ses troubles et ses remèdes. Laval, Québec: G. Saint-Jean

 

« Le rythme trépidant de la vie moderne (transports, travail, accroissement des outils de communication) influe sur notre temps de sommeil. Depuis le siècle dernier, nous aurions perdu une heure de sommeil par 24 heures, créant dans certains cas une véritable « dette de sommeil » par rapport à nos besoins quotidiens. Pour 10 % des adultes, les insomniaques, le sommeil ne parvient pas à se déclencher ou à se maintenir normalement. Les conséquences sur la qualité de la journée du lendemain sont indéniables : somnolence avec risque d’accident, baisse des performances physiques et intellectuelles, etc. »

Léger, D. et Ogrizek, P. (2012). Troubles du sommeil et de l’éveil : mise au point. La Revue de médecine interne. doi: 10.1016/j.revmed.2012.06.008

 

Bibliographie sélective :

Rêver, dormir peut-être.  (2008). Paris, France: Érès.

Association médicale canadienne et Caldwell, J. P. (1997). Le sommeil : le comprendre et l'améliorer, ses troubles et ses remèdes. Laval, Qc: G. Saint-Jean

Barling, J., Barnes, C. M., Carleton, E. L. et Wagner, D. T. (2016). Work and sleep : research insights for the workplace. New York, N.Y.: Oxford University Press.

Billiard, M. et Dauvilliers, Y. (2012). Les troubles du sommeil. (2e éd). Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine: Elsevier Masson.

Fleury, B., Hausser-Hauw, C. et Bacqué, M.-F. (1998). Ronflement et apnées du sommeil. Paris, France: O. Jacob.

Fluchaire, P. (1982). Bien dormir pour mieux vivre. St-Jean-de-Braye, France: Dangles.

Fluchaire, P. (1987). Le guide du sommeil. Paris, France: Ramsay.

Friman, P. C. (2008). Au lit, j'ai dit! : guide pratique pour parents fatigués : des stratégies efficaces pour régler les problèmes de sommeil chez les enfants, de la naissance à l'adolescence. Le Gardeur: Impact! éditions.

Gaillard, J.-M. (1990). Le sommeil : ses mécanismes et ses troubles. Paris, France: Doin.

Hauri, P. et Linde, S. M. (1998). Plus jamais de nuits blanches! Montréal, Qc: Logiques.

Jouvet, M. (1992). Le sommeil et le rêve. Paris, France: O. Jacob.

Kerkhofs, M. et Mendlewicz, J. (1987). L'univers du sommeil. Bruxelles, Belgique: Éditions de l'Université de Bruxelles.

Kryger, M. H., Roth, T. et Dement, W. C. (2005). Principles and practice of sleep medicine. (4th ed). Philadelphia, Penns.: Elsevier-Saunders.

Kushida, C. A. (2005). Sleep deprivation : basic science, physiology, and behavior. New York, N.Y.: M. Dekker.

Lamour, V. (2015). Épuisement professionnel : lutter contre le stress, le burn out : mieux dans sa peau, mieux dans son sommeil. Monaco: Éditions Alpen.

Lee-Chiong, T. L. (2006). Sleep : a comprehensive handbook. Hoboken, N.J.: Wiley.

Magnin, P. (1992). Le sommeil et le rêve. (2e éd.). Paris, France: Presses universitaires de France.

Moorcroft, W. H. (1993). Sleep, dreaming, & sleep disorders : an introduction. (2e éd.). Lanham, Mar.: University Press of America.

Morgan, D. (1996). Sleep secrets for shift workers & people with off-beat schedules. Duluth, Minn.: Whole Person.

Morin, C. M. (2009). Vaincre les ennemis du sommeil. (2e éd.). Montréal, Qc: Éditions de l'Homme

Morin, C. M. et Espie, C. A. (2012). The Oxford handbook of sleep and sleep disorders. Oxford: Oxford University Press.

Pressman, M. R. et Orr, W. C. (1997). Understanding sleep : the evaluation and treatment of sleep disorders. Washington, D.C.: American Psychological Association.

Redeker, N. S. et McEnany, G. P. (2011). Sleep disorders and sleep promotion in nursing practice. New York, N.Y.: Springer Publising Company, LLC.

Sainte-Justine, H. et Martello, É. (2007). Enfin, je dors-- : et mes parents aussi. Montréal, Qc: Éditions du CHU Sainte-Justine.

Schwob, M. (2007). Les rythmes du corps : chronobiologie de l'alimentation, du sommeil, de la santé. Paris, France: Odile Jacob.

Shahid, A., Wilkinson, K., Marcu, S. et Shapiro, C. M. (2014). Stop, that and one hundred other sleep scales. New York, N.Y.: Springer.

Shapiro, C. M. (1995). Manuel des solutions sommeil. Pointe-Claire, Qc: Kommunicom.

Taskiel, J. et Bourdoiseau, Y. (1985). Guide de la relaxation et du sommeil. Paris, France: Larousse.

 

Ressource en ligne :

Le sommeil. (2006). Québec: Téléfiction Productions inc. en collaboration avec Télé-Québec, distribué par la Société GRICS.

Eustache, F. (2011). Liens entre sommeil et mémoire au fil de la vie. Revue de neuropsychologie 3(1), 33-40

Hartley, S. (2012). Le sommeil en question. Soins Gerontologie, 17(97), 24-26.

Léger, D. et Ogrizek, P. (2012). Troubles du sommeil et de l’éveil : mise au point. La Revue de médecine interne. doi: 10.1016/j.revmed.2012.06.008

 

Voir les anciennes expositions à la bibliothèque