Vous êtes ici

Roxanne Dupont

Roxanne Dupont est diplômée en design graphique (2012). Elle est présentement conseillère aux relations communautaires avec les Premières nations, les Métis et les Inuits au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est d'Ottawa.

Roxanne a complété un baccalauréat avec une majeure en design graphique et une mineure en développement international à l’UQO. Dans le cadre de son BAC, Roxanne a eu la chance de participer à un échange étudiant d’une durée d’une session en France, à l’École supérieure d'art et de design d'Amiens. Cette expérience lui a permis d’ouvrir ses horizons. Elle a aussi fait deux séjours mémorables en Inde, où elle a travaillé bénévolement. Roxanne a poursuivi ses études au deuxième cycle en complétant une maîtrise en sciences sociales du développement territorial (profil régional). Pour son travail de recherche (mémoire), Roxanne s’est intéressée aux discours que les jeunes autochtones transmettent par l’entremise de l’art cinématogaphique. Elle s’est de plus activement impliquée au sein de l’Amicale Autochtone de l’UQO, un regroupement étudiant qui a pour mission de promouvoir la réconciliation entre les citoyens allochtones et autochtones.  

À la question « vous souvenez-vous d’un événement ou un cours marquant durant votre formation à l’ÉMI », Roxanne souligne le cours d'affiche offert par la professeure Valérie Yobé. Il a permis à Roxanne d'utiliser et marier ses deux programmes d’études, c’est-à-dire le développement international et le graphisme. Valérie Yobé a invité les élèves à créer des affiches engagées socialement, ce qui a interpellé Roxanne. La professeure a d’ailleurs invité les étudiants à participer à un concours d’affiches socialement engagées. L’organisme qui chapeaute ce concours, Poster for Tomorrow, a pour mission d’encourager les gens à créer des affiches qui stimulent une discussion et une prise de conscience sur des questions de justice sociale qui nous touchent tous et toutes. Roxanne a d’ailleurs fait partie des 100 finalistes lors du concours de 2011 qui avait pour thème le droit à l’éducation.  

Roxanne souligne que l'ÉMI et l’UQO lui ont permis de développer son sens critique et de devenir une citoyenne engagée, ouverte d’esprit et professionnelle.