Département de psychoéducation et de psychologie

Vous êtes ici

Discipline parentale et pratiques de soutien des professionnels : la professeure Clément et son équipe mènent une enquête provinciale

 

La professeure Marie-Ève Clément, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la violence faite aux enfants (CRVE), et ses collègues de l’Université du Québec en Outaouais, de l’Université de Montréal, de l’Université Laval et de l’Université du Québec à Montréal, viennent de lancer une enquête à l’échelle du Québec financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

 

L’objectif est entre autres de connaître les perceptions des intervenants et professionnels du réseau de la santé, des services sociaux et de l’éducation vis-à-vis la discipline parentale, ainsi que leurs pratiques de soutien aux familles. L’enquête est menée auprès de toute personne qui travaille directement avec les enfants (0-17 ans) ou leurs parents. Cliquez ici pour en connaître davantage sur l’enquête.

La CRVE a déjà mené plusieurs études et enquêtes dans le passé, mais il s’agit de la première fois que la professeure Clément et ses collègues iront chercher le point de vue des intervenants et professionnels.

La parution des premiers résultats est prévue pour l’hiver 2018. Les intervenants visés par cette enquête sont, par exemples, des médecins, des infirmiers, des enseignants, des éducateurs, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, psychologues, thérapeutes, intervenants communautaires, etc.

Les données recueillies permettront d’outiller ces intervenants et professionnels afin que puissent mieux identifier les difficultés des parents et les soutenir dans l’exercice de la discipline afin d’agir en prévention des problèmes liés aux pratiques déraisonnables.

L’étude bénéficie aussi de la collaboration de nombreux ordres professionnels et associations. Parmi les ordres et associations notons les groupes suivants : l’OPPQ (Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec), l’OTSTCFQ (Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec), l’OIIAQ (Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec), l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ) et l’Ordre professionnel des criminologues du Québec (OPCQ) ainsi que l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) et l’Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP).