Département des sciences sociales

Vous êtes ici

L’UQO obtient 123 200 $ de Québec pour l’Observatoire du développement de l’Outaouais

L’Université du Québec en Outaouais a récemment obtenu un appui financier de 123 200 $ du gouvernement du Québec pour la création de l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO).

 

La députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, en a fait le vendredi 7 avril 2017, lors d’une conférence de presse à l’UQO, dans la grande salle du pavillon Alexandre-Taché.

« Je suis très fière d’appuyer l’Université du Québec en Outaouais puisqu’elle contribue activement au développement de notre région. Grâce à ce projet, l’Outaouais s’enrichit d’un formidable outil de développement qui permettra de mieux comprendre les dynamiques territoriales des MRC rurales de la région et de la ville de Gatineau », a déclaré la ministre Vallée.

 

L’Observatoire est une occasion de définir la spécificité de l’Outaouais, qui mérite d’être documentée, a ajouté Stéphanie Vallée. « Les travaux de l’Observatoire vont alimenter les réflexions et les orientations des décideurs, non seulement des intervenants et des organismes de la région, mais aussi des décideurs des gouvernements tant provinciaux que fédéraux. »

 

« L’appui financier annoncé aujourd’hui nous donne l’élan nécessaire pour enfin démarrer ce projet porteur pour l’Outaouais, a déclaré le recteur de l’UQO, Denis Harrisson. L’Observatoire du développement de l’Outaouais travaillera en étroite collaboration avec les partenaires du milieu, notamment afin d’assurer l’arrimage entre les besoins exprimés par les communautés rurales et urbaines et la recherche menée par les professeurs de l’UQO. »

Le professeur Martin Robitaille, directeur du Département des sciences sociales et directeur scientifique de l’ODO, a affirmé que l’Observatoire sera « un outil d’aide à la décision ». L’Observatoire aidera les décideurs et répondra aux besoins de la région, a-t-il notamment souligné.  « C’est ambitieux comme projet. On l’admet, on le sait. Mais sans ambition, on n’ira pas beaucoup plus loin que là où l’on est rendu. »

 

La ministre Vallée a dévoilé les détails de cet appui au nom du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre de la région de Montréal, Martin Coiteux. Elle était accompagnée de ses collègues de la région, Marc Carrière, député de Chapleau, Maryse Gaudreault, députée de Hull, et Alexandre Iracà, député de Papineau. Cette somme provient du Fonds conjoncturel de développement (FCD), qui vise à soutenir des initiatives qui contribuent notamment au développement économique, social, culturel, touristique, environnemental et technologique.

 

La députée de Hull, dont la circonscription englobe l’UQO, a déclaré que l’Observatoire sera déterminant pour l’avenir de l’Outaouais et pour la façon d’aller défendre les projets régionaux à Québec. « Que ce soit des statistiques dans le domaine de la santé, l’éducation, les affaires municipales, les transports, l’Outaouais, c’est un paradoxe. Et là, on va vraiment le définir et ça va nous aider à convaincre le Conseil des ministres que l’Outaouais est unique et qu’il faut y investir. »

 

D’autres annonces suivront au cours des prochaines semaines afin de compléter les attentes de partenariats menant à la création de l’ODO.

 


Photo, de gauche à droite : le député de Papineau, Alexandre Iracà, la députée de Hull, Maryse Gaudreault, le professeur Martin Robitaille, directeur du Département des sciences sociales et directeur scientifique de l’ODO, le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, la ministre Stéphanie Vallée, et le député de Chapleau, Marc Carrière.