Département d'études langagières

Vous êtes ici

Benoit Laflamme en résidence au Centre de traduction littéraire de Banff

 

Benoit Laflamme, étudiant à la maîtrise en études langagières à l’UQO, est l’heureux lauréat du concours du Centre international de traduction littéraire de Banff (CITLB). Du 4 au 24 juin 2017, monsieur Laflamme participera donc au programme de résidence du Centre, situé en Alberta. Il s'agit du deuxième étudiant de l'UQO en trois ans à se qualifier pour cette prestigieuse résidence!

 

Le programme vise à offrir une période de travail fructueuse sur un projet en cours aux traducteurs littéraires professionnels de partout dans le monde, ainsi qu’à trois étudiants en traduction provenant de trois pays (le Canada, les États-Unis et le Mexique).

Lors de son séjour au CITLB, monsieur Laflamme poursuivra sa traduction du roman de Mike Steeves, Giving Up. L’étudiant, qui se spécialise en traduction littéraire à l’UQO, est ravi d’avoir été choisi.

« Je suis encore abasourdi par la nouvelle ! C’est un grand honneur pour moi et tout un privilège de participer au programme du Centre, d’autant plus qu’une seule place était accordée à un étudiant d’une université canadienne, affirme Benoit Laflamme. J’aimerais que juin arrive demain pour que je puisse tout de suite me plonger dans la traduction du roman! Je veux à tout prix remercier le Département d’études langagières de l’UQO pour son soutien, et tout particulièrement Madeleine Stratford, ma directrice de maîtrise. »

En 2015, une autre étudiante de l'UQO en études langagières, Myriam Legault-Beauregard, avait obtenu cette prestigieuse résidence au Centre international de traduction littéraire de Banff.

Le CITLB, fondé en 2001 sur le modèle des centres internationaux de traduction littéraire en Europe, est le premier du genre en Amérique du Nord. Le CITLB accueille un étudiant en traduction par pays fondateur, soit le Canada, le Mexique et les États-Unis, et 15 traducteurs littéraires provenant des Amériques traduisant des œuvres de partout dans le monde (ou des traducteurs provenant d’ailleurs dans le monde qui traduisent des œuvres des Amériques).

Depuis le lancement de son programme inaugural en 2003, le BILTC a accueilli des traducteurs issus d’une trentaine de pays qui ont traduit des œuvres impliquant plus de 40 langues.

Information sur le CITBL