École multidisciplinaire de l'image

Vous êtes ici

Jean-Sébastien Bérubé, diplômé de l’ÉMI, séduit la France

Jean-Sébastien Bérubé, bédéiste diplômé de l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI) de l’UQO, connaît tout un succès en France présentement, avec son dernier livre Comment je ne suis pas devenu moine, qui vient d’être choisi bande dessinée du mois dans Le Parisien. Il est plus en lice pour le prix RTL du mois.

 

Originaire de Rimouski, monsieur Bérubé a obtenu son diplôme de l’ÉMI en 2004 et sa carrière a vite décollé.

Son album est publié aux éditions Futuropolis, une publication qui représente cinq ans de travail! Il a en effet commencé cet album autobiographique en 2012. Comment je ne suis pas devenu moine raconte le périple de l’auteur au Népal et au Tibet, un récit intime qui a séduit plusieurs amateurs de bande dessinée.

« Ça dépasse de loin mes attentes. En fait, comme c'est un album très personnel et autobiographique, je n'avais pas vraiment d'attentes et je ne savais même pas que les grands médias européens choisissaient la BD du mois. J'ai aussi appris qu'il est coup de coeur dans plusieurs librairies en France et, jusqu'à maintenant, les critiques sont excellentes. Donc, c'est une grosse surprise pour moi et c'est un rêve professionnel qui se réalise », dit-il.

Jean-Sébastien Bérubé a toujours eu comme but de publier en Europe, un très gros marché pour la bande dessinée. « La compétition est aussi féroce et les éditeurs sont très sélectifs. Il faut donc arriver à se démarquer. Quand j'étais à l'ÉMI, de 2001 à 2004, je me souviens qu'on m'avait enseigné à être critique envers mon propre travail et à enrichir ma culture générale. Pour ça, c'est important de toujours être curieux et de regarder tout ce qui se fait, d'être passionné, ouvert d'esprit et ouvert à la critique. C'est très important pour moi. Il faut savoir mettre son ego de côté quand un professeur critique notre travail, car c'est notre travail qu'il critique et non notre personne. C'est comme ça qu'on s'améliore. C'est ce dont je me souviens et ça m'a servi toute ma vie. »

Début à la polyvalente

Autodidacte, Jean-Sébastien Bérubé a publié ses premières bandes dessinées dans le journal étudiant de la polyvalente Paul-Hubert de Rimouski entre 1996 et 1998. Il a également obtenu des contrats d’illustrations durant cette même période.

Il a ensuite publié des bandes dessinées dans le journal étudiant du cégep de Rimouski. Il a fait un stage en arts visuels à Bruxelles en Belgique avant d’entrer à l’ÉMI.

Jean-Sébastien Bérubé s’est aussi fait remarquer durant ses études en publiant plusieurs numéros de son fanzine, Sidkéong. Il par la suite publié, de 2009 à 2012, quatre albums de la série Radisson, une biographie du coureur des bois Pierre-Esprit Radisson, aux éditions Glénat Québec.

Il a remporté le prix Bédéis Causa Réal-Fillion pour le premier tome de cette série en 2010. L’année suivante, il a reçu le prix de l’artiste de la relève lors du Gala des prix culturels rimouskois.

Photo ÉMI


Texte publié dans Le Parisien

Blog Jean-Sébastien Bérubé