Intranet

Vous êtes ici

Volleyball: les Torrents s'inclinent lors de matchs chaudement disputés

 

L’équipe féminine de volleyball des Torrents de l’UQO avait identifié deux objectifs pour la saison 2016-2017, soit d’être compétitives lors de chaque match et de se qualifier pour les séries éliminatoires.

 

C’est dans cet état d’esprit que les joueuses de l’Outaouais se sont présentées à Montréal en fin de semaine dernière pour y disputer leur deuxième tournoi de la saison.

Les Torrents ont perdu leur premier match 3 sets à 1  face aux Inuks de l’Université du Québec à Chicoutimi, cela malgré le brio des deux joueuses de centre Pascale Simon et Justine Ratté.

La formation de l’UQO a ensuite disputé un match-clé face à l’équipe hôte, les Piranhas de l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS), deux équipes qui connaissaient fort bien l’importance de l’enjeu.

Sans surprise, les Torrents et les Piranhas ont divisé les 4 premiers sets et une partie ultime fut nécessaire pour briser cette égalité. Les Piranhas ont finalement remporté cette manche par le pointage de 15 à 12. Chez les Torrents, Marie-Pier Nault s’est particulièrement illustrée lors de ce match avec 14 attaques gagnantes.

Lors du dernier match, les représentantes de l’UQO se sont inclinées 3-0 face à l’équipe de Rimouski dont deux sets au pointage de 23-25.

Pour l’entraîneur Michel Paiement, il ne fait aucun doute que le premier objectif de la saison, soit celui d’être compétitif, a été atteint puisque Les Torrents ont marqué plus de 20 points dans 9 des 11 sets qu’elles ont disputés.

 «  La mauvaise nouvelle, c’est que nous avons gagné un seul set sur 8 dont le pointage s’est terminé par 2 ou 3 points (22 ou 23 points pour les Torrents et 25 pour l’adversaire). Normalement, on devrait remporter la moitié de ces sets. Il faudra corriger cette lacune si on veut atteindre notre deuxième objectif, soit celui de se qualifier pour les séries. ».

En terminant, l’entraîneur tenait à souligner le courage de la passeuse Myriam Lapensée qui a disputé tout le tournoi malgré une blessure gênante aux chevilles, ce  qui réduisait grandement sa mobilité et lui soutirait beaucoup d’énergie.

 

-------------------------------------------
Photo 1 : Justine Ratté

Photo 2 : Marie-Pier Nault

Photo 3 : Patrcia Amour

 

Le 6 décembre 2016